GHT / Hôpitaux : la refonte cassera bien plus que des vitres !

Des jours durant, le gouvernement a instrumentalisé la détresse des familles d’enfants malades après les dégradations des vitres de l’hôpital Necker en marge des manifs contre la loi travail. De l’intérieur, pourtant, des parents ont rappelé combien les « conditions de travail effarantes des personnels hospitaliers » avaient, elles, de vraies conséquences sur les patients. Et, au 1er juillet, la mise en place officielle des groupements hospitaliers de territoires  (GHT) va accélérer la dégradation de l’offre de soins :

GHT : Attention danger !

La Loi santé, qui n’a pas écouté les personnels et les usagers, contraint, donc, les hôpitaux à adhérer au Groupement Hospitalier de Territoire (GHT). Pour le Limousin, le GHT comporte 18 établissements publics dont notre CHU qui sera l’établissement pilote.
Lors du Comité Technique d’Établissement (CTE) du 21 Juin, la CGT, présente dans 17 établissements sur 18, est la seule organisation syndicale à avoir voté (dans tous les CTE) contre cette mesure lourde de conséquences sur l’avenir du service public de santé et les conditions de travail des personnels.

Conditions de travail dégradées et emplois menacés

En effet, le GHT, est un risque accru de mobilité pour les personnels et une mutualisation des moyens qui entraînera un évident « plan social » hospitalier. Cela mettra une pression énorme sur les agents des hôpitaux publics, sur leurs missions et leurs conditions de travail.…
Le GHT c’est l’outil pour mettre en œuvre l’austérité dans la santé, qui se traduira par 16 000 suppressions de lits et 22 000 suppressions de postes en France, dont 224 lits en Limousin et 120 postes au CHU de Limoges (300 postes en Haute-Vienne). Nous dénonçons, la mise en œuvre de ces groupements sous-couverts d’économies « nécessaires ».

La démocratie noyée dans la bureaucratie

Le GHT ne prévoit que des instances minimales de dialogue pour les élus, les usagers et les personnels qui seront seulement INFORMÉS des décisions prises. Nous revendiquons une réelle et libre expression des personnels sur les sujets qui les concernent au quotidien et dans leur vie au travail.

Qualité, Proximité, Egalité d’accès : Défendons notre service public !

Dans le GHT les établissements publics de proximité, perdent toute capacité de choix et d’orientation stratégique, ce qui interroge sur l’égalité de l’accès aux soins sur le territoire. Dans ces conditions quel avenir pour les urgences de St Yrieix, la maternité et la cardiologie de St Junien, le centre hospitalier d’Aubusson, la psychiatrie (CH La Valette)….

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *