Compte rendu du CTE du 17 octobre 2017…austérité à tous les étages !!

Françaises, français, cette année c’était très bien….. l’année prochaine ce sera pire ! »  (Coluche)

Le Directeur Général a présenté au conseil de surveillance les orientations du plan de performance du CHU proposé au COPERMO. Il s’agit de la feuille de route prévue pour notre établissement sur les 3 années à venir. C’est l’absolue nécessité d’un retour à l’équilibre pour obtenir une éventuelle aide de l’état pour financer les énormes investissements mis en route!
Nous avons connu la tempête voici venu l’OURAGAN ….
Parlons chiffres : d’ici 2020, il faut trouver 22,5 millions d’euros : 15,5 millions sont prévus par de nouvelles recettes et 7 millions sur des économies supplémentaires.
Comme nous avons appris à parler leur langue, il faut traduire 7 millions d’euros par 175 postes à supprimer ! Là ça fait peur !
D’autres actions ont été avancées :
-100 lits d’hospitalisation conventionnelle vont être fermés pour ouvrir 45 places d’ambulatoire.
– développement de l’hôtel hospitalier avec le home du Buisson pour rationaliser le coût des hospitalisations et tout ça à la charge du patient !
– réorganiser les soins continus et augmenter le nombre de lits de réa.
La directrice adjointe de l’ARS a précisé que ce plan de performance était indispensable mais que le CHU n’allait pas encore assez loin et qu’il fallait faire plus d’efforts !!!
Pour la CGT, les efforts sont déjà fait depuis longtemps et à quel prix ! L’avenir de la santé publique est gravement menacé et les dernières déclarations de la ministre de la santé ne font qu’accentuer nos craintes.

 

Fermeture de l’atelier boucherie :

Sous prétexte de maîtrise des coûts d’exploitation (en mots clairs pour gagner plus !) la Direction ferme cet atelier et le recours à des pièces de viande pré-traitées a été présenté.
La CGT s’est opposée à cette fermeture qui supprime 5 emplois et qui pose, dès à présent, de grosses inquiétudes sur la qualité de la viande que nous allons distribuer aux patients

 

Mutualisation des services des admissions et des consultations externes :

Faisant suite à une question de la CGT, le Directeur des affaires financières a expliqué très sommairement un dossier qu’à l’évidence il ne maitrisait que très peu.
Pour faire face aux « embouteillages » quotidiens des patients qui attendent leurs feuilles de soins pour les consultations externes, il est prévu de mutualiser les guichets de ce secteur avec ceux des admissions.
Alors qu’à l’évidence il manque du personnel et que les agents sont confrontés à un logiciel défaillant et d’une grande lenteur, ce serait l’organisation antérieure qui serait inadaptée.
Il est prévu de constituer deux équipes : une en charge exclusive de la fonction accueil et l’autre chargée de la facturation et du contentieux.
Aujourd’hui les agents se partagent les deux fonctions : une semaine au guichet puis une semaine en gestion.
La CGT a dénoncé la solution envisagée car pour les agents positionnés continuellement aux guichets ce serait un stress et une fatigue énorme, ce poste étant particulièrement exigeant. L’alternance, guichet-gestion, permet au personnel de souffler psychologiquement. Faire exclusivement de l’accueil conduirait inévitablement à beaucoup d’arrêts maladie avec des burn-out à répétition.
Autre problématique sous-jacente, une NBI de 10 points que perçoivent les agents des consultations externes et qu’il ne faudra pas oublier d’étendre à l’ensemble du nouveau service émanant de la fusion des deux secteurs……. La CGT y veillera !

 

Retard dans l’attribution des médailles de travail :

La DRH a reconnu avoir pris un très gros retard sur ce dossier. Actuellement, il est constaté un retard de 8 ans. Certes l’établissement est ridicule avec le montant alloué aux agents concernés (environ 76€) mais c’est également la reconnaissance du travail accompli qui est bafouée. La direction va essayer de combler son retard en se concentrant uniquement sur les agents en activité, en oubliant les retraités.
La méthode est douteuse, n’attendons pas que nos ainés soient des résidents de Chastaingt ou bien pire pour leur reconnaître et payer leur dû !

 

Bilan social 2016 :

La présentation de l’état de nos effectifs n’a fait que confirmer ce que nous avons dénoncé et combattu, avec vous, en ce début d’année :
– diminution des effectifs, notamment pour les agents de catégorie C.
– augmentation des contrats à durée déterminée
– augmentation du nombre des départs en retraite
– augmentation des accidents de travail.
Les conditions de travail particulièrement dégradées ne sont pas liées qu’à des mauvaises organisations comme l’assène notre direction mais bien à de réels manques de personnels pour répondre aux besoins de nos patients.
La campagne de recrutement de l’été 2017 a permis de renforcer nos effectifs de :
77 IDE, 54 AS et 19 ASHQ
Même si nous pouvons nous féliciter de ces avancées obtenues après une forte mobilisation, nous restons très vigilants car les effectifs ne sont pas, encore, à la hauteur des besoins et les personnels techniques, administratifs n’ont toujours pas été renforcés.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *