Vous avez dit bonne année 2018…… ? ?

La CGT vous présente tous ses vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle vous apporte beaucoup de bonheur, de  santé, d’amour mais surtout la volonté de dire, collectivement, NON à cette politique de régression sociale imposée au monde salarié.

Les choix du Président de la République ont clairement été réitérés lors de ses vœux : poursuivre la casse des droits de salariés, remettre en cause le temps de travail, réformer les retraites, … avec toujours comme objectif de servir la cause des plus riches.

La ministre de la santé a confirmé les restrictions budgétaires pour l’hôpital public considérant qu’il doit évoluer et de toute façon s’habituer à faire avec moins !

Lorsque l’on consulte le budget prévisionnel 2018 du CHU, force est de constater que notre direction fait figure de bon élève. En effet, au-delà du retour à l’équilibre à moyen terme qui ne pourra se faire qu’en réalisant des économies en charge de personnel, le directeur annonce la mise en place du « plan de performance ». Celui-ci, qualifié de « pas assez volontariste » par l’ARS (c’est pour dire ! ! !), identifie 11 grands objectifs avec pour chacun des actions concrètes qui doivent permettre, notamment de faire des économies de postes. Quelques secteurs sont particulièrement ciblés :

– secrétariats médicaux

– archives médicales

– transports et brancardage patients

– la restauration

– la blanchisserie

Sans oublier les services de soins pour lesquels des lits vont être fermés et des effectifs supprimés.

Mais qu’en est-il de la réponse  apportée aux besoins des usagers ? Ce n’est pas en développant la prise en charge en ambulatoire, à tout prix, en mettant en place « l’hôtel hospitalier », en diminuant les lits d’hospitalisation que le CHU va y répondre !

Les secteurs de gérontologie et l’EHPAD ne sont pas épargnés. Les difficultés sont de plus en plus grandes et partagées par l’ensemble des personnels et ce sur tout le territoire. De nombreux directeurs, des  infirmiers, des aides soignants prennent la parole pour dénoncer les conditions inacceptables de prise en charge et l’épuisement professionnel. L’état doit prendre ses responsabilités et répondre en urgence à cette problématique.

Le 30 janvier 2018, journée nationale de mobilisation dans tous les EHPAD, la CGT appelle tous les personnels à se mobiliser pour exiger les moyens nécessaires à une prise en charge digne de nos ainés.  Nous sommes tous concernés, alors OUI, avec vous. La CGT continue de se battre !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *