Des combats à mener et des polémiques à ignorer !!

Cher(e)s collègues,

Pour la CGT, il y a des combats à mener et des polémiques à ignorer.
La CGT s’est toujours et continuera à se mobiliser pour la défense des conditions de travail des salariés et exiger les effectifs nécessaires pour assurer nos missions.
Il ne suffit pas de voter en 2017 contre un bilan social qui n’est que la photographie de la situation en… 2016 pour estimer faire le nécessaire pour défendre l’emploi. Un bilan reste un état des lieux de ce qui a été fait, et voter contre n’en change ni le contenu ni les effets. La CGT a pour habitude de s’abstenir sur tous les bilans présentés en instances, ne serait ce que par respect pour le travail des agents administratifs qui ont collecté toutes les données présentées. Par ailleurs, dans le Cogito vous pouvez régulièrement lire les comptes rendus d’instances et les positions prises par la CGT en toute transparence.
Nous n’avons jamais cessé de lutter et d’agir pour faire avancer positivement les conditions de travail des agents.

Ensemble faisons le bilan :

– Au printemps 2016 : mobilisation des personnels de Chastaingt à l’appel de la CGT et de la CFDT pour dénoncer la dégradation des conditions de travail et l’insuffisance des effectifs. Avec pour résultat le recrutement de 12 Aides Soignants et 2 Infirmières.

– De novembre 2016 à mars 2017, avec vous nous avons engagé 17 actions et mobilisations fortes pour exiger les effectifs indispensables et lutter pour la titularisation des contractuels. Avec pour résultat le recrutement de 77 Infirmières, 54 Aides-soignants et 19 ASHQ et une augmentation du nombre de concours ouverts à la titularisation pour les agents de catégorie C.

Sans compter les multiples interventions dans les instances et les réunions de services pour lesquels vous avez sollicité notre présence.

Même si nous pouvons nous féliciter de ces avancées, obtenues avec les salariés, il reste de nombreuses difficultés et problèmes que nous affrontons quotidiennement avec vous, quel que soit votre profession.
Par ailleurs, la CGT est convaincue de la nécessité d’unir nos forces pour obtenir des avancées sociales. C’est pour cela que nous proposons à l’ensemble des organisations syndicales de travailler ensemble chaque fois que des mobilisations sont annoncées.

Le 30 Janvier, les salariés des EHPAD de notre département se sont fortement mobilisés avec la CGT, SUD et la FSU. A Limoges une rencontre a été organisée avec le Préfet puis le conseil départemental en présence de salariés, de directeurs d’établissement, d’élus locaux et de représentants des usagers que nous avions invités. A cette occasion, nous avons remis les milliers de signatures obtenues par la pétition et le droit d’alerte pour exiger les moyens humains et financiers indispensables pour prendre en charge dignement nos ainés. La ministre de la santé et le président de la République ne semblent pas avoir entendu la colère des salariés et des usagers des EHPAD. Une enveloppe de 50 millions d’euros (soit environ 6000 € par EHPAD) a été débloquée mais cela ne représente qu’une miette face aux réels besoins ! L’intersyndicale nationale appelle à une nouvelle journée de mobilisation en mars !

Et que dire des récentes annonces gouvernementales concernant la fonction publique : toujours plus de précarité, des suppressions de postes…. et que penser de celles du premier ministre concernant le secteur hospitalier. Nos dirigeants semblent découvrir la souffrance de l’hôpital que nous dénonçons ensemble depuis tant d’années. Et comme seules réponses toujours les mêmes vieilles recettes : organiser, réorganiser et au final faire toujours plus avec toujours moins !

La CGT ne restera pas sans rien faire ! Plusieurs dates de mobilisation sont d’ors et déjà annoncées, le 8 mars pour l’égalité femme/homme, le 15 mars pour les EHPAD, le 22 mars pour la défense du service public…C’est tous ensemble que nous devons agir !

L’équipe CGT

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *