Compte rendu des CTE du 3 et 18 juillet 2018

Fermeture du self le week end

Le self est désormais fermé le week end suite à une fréquentation en baisse et très faible. Des tarifs réduits pour les prestations repas avec le relais H pour les personnels qui se présentent avec leur carte professionnelle. Des travaux auront lieu de septembre 2018 à mars 2019 afin d’améliorer le confort et le service du relais H.

La CGT, non favorable à l’externalisation de cette prestation vers le secteur privé, s’est abstenue afin de ne pas pénaliser les agents du self qui bénéficient maintenant des repos le WE.

 

Fermeture de la cuisine de REBEYROL

A partir de septembre 2018, l’unité de production de J. Rebeyrol sera transférée vers Dupuytren. Les pâtisseries réalisées, à ce jour, par les professionnels seront désormais achetées en surgelé ! Et la direction envisage de faire faire des animations thérapeutiques aux pâtissiers à destination des résidents …. Chercher l’erreur !

Seule une unité de conditionnement des plateaux restera sur le site.Cette organisation précède l’ouverture d’une cuisine centrale d’ici 2020 qui réalisera l’ensemble des repas du CHU et de l’hôpital de ST Junien.

La CGT s’est opposée à cette organisation qui acte la disparition d’un savoir-faire et d’une qualité de prestation reconnus par tous, usagers et personnels mais, surtout, c’est une nouvelle fois, un projet qui supprime 6 ETP (Equivalent Temps Plein).

 

Optimisation du parcours administratif du patient

La direction met en place une nouvelle organisation qui, selon elle, doit permettre de fluidifier l’accueil administratif des usagers. A partir de septembre, deux équipes distinctes seront mises en place :

  • Une assurera les admissions indifférenciées des consultations externes et des hospitalisations avec une partie importante de travail au guichet.
  • Une ne fera pas de guichet mais uniquement de la facturation.

Les hôtesses d’accueil ne feront plus qu’à titre exceptionnel des feuilles de soins et devront guider les usagers vers le bureau d’accueil des urgences en dehors des heures d’ouverture des admissions.

La CGT a voté contre ce projet qui impose de nouveaux horaires et la généralisation des 7H30 ainsi qu’une sectorisation des missions avec perte des compétences et expertises.

 

Centralisation du pool brancardage

A compter du 17 septembre, les brancardiers vont être regroupés dans un pool qui aura en charge TOUT le transport  des patients de l’ensemble de Dupuytren (HUD1 et 2). Parallèlement une équipe de coursiers va être constituée pour répondre aux différentes missions d’approvisionnement en matériel, pharmacie et acheminement des bilans.

La CGT a voté contre la mise en place de ce pool qui prive les brancardiers de l’appartenance à un service. Cette mutualisation va entraîner une perte d’expertise au regard de la spécificité de certains services. De plus que ce soit pour les coursiers ou les brancardiers les effectifs prévus sont largement insuffisants face à la charge de travail  et la disposition des locaux (pour exemple : 4 coursiers par jour….) Force est de constater que nous assisterons à un glissement de tâches vers les personnels des unités. Encore une fois ce projet de réorganisation ne correspond pas aux propositions des personnels actifs au sein des groupes de travail mais il répond totalement à « stratégie CHU 2020 » en supprimant 3 ETP !

 

Questions CGT :

1 – Nombre de recrutements IDE, AS et AHS prévus en juillet :

Au 2 juillet 2018 : 58 IDE, 38 AS/AP et 11 ASH ont été recrutés. D’autres IDE sont en cours de recrutement.

La CGT a rappelé à la direction la nécessité absolue de renforcer les équipes de suppléance afin d’anticiper le remplacement des postes vacants début 2019.

 

2 – Dans le cadre de l’égalité femme/homme, nous demandons l’ouverture de négociations afin de sécuriser le maintien dans l’emploi des agents CDD suite à un congé maternité.

La DRH confirme, sous condition que la manière de servir soit correcte, la prolongation du contrat pour les agents en CDD pendant le congé maternité.

La CGT a demandé et obtenu la mise en place d’un groupe de travail dans le cadre du projet social sur les questions d’égalité femme/homme et la sécurisation du parcours professionnel.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *