Compte rendu du CHS-CT spécial Dupuytren 2 du 15 mai 2019

Depuis l’ouverture de D2, de nombreux dysfonctionnements persistent. Les organisations syndicales ont demandé la tenue d’un CHS-CT extraordinaire qui a eu lieu de 15 mai.

⇒ Intendants et logisticiens : Avant même l’ouverture de D2 et la mise en place de ces nouveaux métiers, la CGT avait dénoncé l’insuffisance de moyens humains affectés à ces missions ! Nous avions, malheureusement encore une fois raison ! Très rapidement, les agents en place ont été confrontés à une charge de travail physique et psychologique énorme que personne n’avait voulu évaluer à sa juste valeur ! Face à ce constat, à l’état d’épuisement des personnels et à l’expression du manque de considération, la direction n’a apporté que des solutions d’organisation, d’étude d’ergonomie, …. Rien sur les effectifs qui doivent absolument être revus à la hausse ! Faut-il attendre que tous nos collègues soient en arrêt de travail pour enfin considérer qu’il est urgent de renforcer ces équipes ? La CGT a demandé un renfort significatif des effectifs afin de permettre aux agents de travailler correctement et permettre de finaliser l’ensemble des ajustements nécessaires à ces nouvelles missions.

⇒ Signalétique : Dés l’ouverture de ce nouveau bâtiment, nous avons vu apparaître un peu partout sur les murs des affichages faits par les équipes afin d’aider au repérage ! Force est de constater que l’existant n’apportait aucune aide aux usagers, aux personnels, aux visiteurs ! La direction a annoncé que l’ensemble de la signalétique allait être refait par le service du CHU et bien évidemment à nos propres frais alors même que nous avons déjà réglé une facture ! Et on nous parle d’économie !

Secrétariats médicaux : De grosses difficultés ont été rencontrées par les équipes qui ont subi une mutualisation non anticipée et travaillée par l’ensemble des acteurs. La CGT a demandé une vigilance pour ces agents confrontés à cette réorganisation forcée.

⇒ AGV : Une procédure dégradée va être mise en place pour faire face aux dysfonctionnements fréquents des robots et une modification des horaires est à l’étude afin que les repas soient livrés plus tôt.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *