Le ministère réforme le diplôme d’Aide-Soignant

Depuis le 31 août 2007, le Diplôme d’Etat AS est validé par 8 modules théoriques et pratiques sur une durée de 41 semaines. Demain, le ministère prévoit que les 8 modules seront remplacés par 5 blocs de compétences pour la rentrée 2020. Le socle de base actuel de formation restera en l’état, mais la durée de la formation sera augmentée. Le ministère propose d’intégrer au référentiel des actes techniques et médicaux relevant des compétences du diplôme d’infirmier :

➢ Changement de poche de colostomie,

➢ Administration des médicaments non stupéfiants par voies orales, inhalation, lavement rectal, collyre, gouttes auriculaires, percutanée (patch, pommade),

➢ Mesure de paramètres biologiques y compris la glycémie capillaire,

➢ Réalisation de micro lavement,

➢ Pose de bandes de contention.

Pour les AS formés avant 2020, ils pourront « choisir » d’avoir une formation complémentaire… Ce qui veut dire que nous aurons des AS avec des statuts différents dans un même service.
Le ministère est persuadé que cette réforme va rendre le métier d’AS plus attractif.
Nous rappelons que le métier d’aide soignant est celui qui est le plus exposé aux troubles musculosquelettiques. Le nombre d’accidents de travail et de maladies professionnelles est en constante augmentation pour cette profession.

La CGT demande une véritable revalorisation de la profession : augmentation de salaire, passage en catégorie B, maintien de la reconnaissance de la pénibilité pour un départ anticipé à la retraite, hausse des effectifs dans les services pour rendre plus attractif ce métier. Réponse du ministère : « ce n’est pas l’objet des discussions !!! »

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *