Temps partiel 80 %, vers un engrenage infernal ….

Certains parmi vous choisissent de travailler à temps partiel. Celui-ci est parfois de droit mais il peut être un choix personnel. Les motivations de ce choix sont individuelles et ne nécessitent pas de rendre obligatoirement des comptes.

Actuellement dans certains services ce choix est remis en question et l’on n’hésite pas à proposer un 90% plutôt qu’un 80%. Parfois même une récupération en temps réparti sur chaque journée travaillée est appliquée. Cela est légal mais impossible à réaliser. Comment partir plus tôt quand chaque jour le personnel fait du temps supplémentaire !
Pourquoi proposer un 90% ? La raison pourrait être financière car le paiement d’un 80% est de 86% alors que le 90% est payé 90%. Malheureusement nous devons nous rendre à cette évidence : les effectifs incomplets, sous estimés, conduisent à la remise en cause des temps partiels.
En refusant, l’encadrement risque très vite de voir augmenter l’absentéisme de personnes qui auraient voulu choisir un temps partiel pour mieux concilier activité professionnelle, vie personnelle et santé. Faut-il encore épuiser ces agents pour comprendre que le personnel manque ? Et 10% ou 20% récupérés ne sauveront jamais aucun service !!!

Votre choix peut être remis en question par votre encadrement mais rien ne doit être acté sans une véritable évaluation d’un refus. Si la décision ne vous convient pas, vous pouvez faire appel et elle sera, ainsi, discutée en CAP où nous serons là !

Pour plus d’informations vous pouvez vous rapprocher de vos représentants CGT.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *