Infirmier(e) en Pratique Avancée

La profession infirmière se développe. En effet, le diplôme d’Etat d’Infirmier en Pratique Avancée a été officialisé depuis octobre 2018.

L’IPA c’est qui ?

Ni un petit médecin, ni un super infirmier. L’IPA, c’est un infirmier hybride dont la pratique s’exerce de manière avancée vers le champ médical suite aux enseignements acquis pendant 2 ans à l’université validant un DEI niveau Master 2. Toutefois, celle-ci ne pourra exercer sa nouvelle fonction qu’après trois ans d’exercice d’infirmier.

Les IPA seront amenés dans le suivi de pathologies bien identifiées à assurer des consultations pseudo médicales, adapter les traitements, interpréter des résultats d’examens, en prescrire d’autres complémentaires en fonction de leur examen clinique.
Ils coordonneront une équipe pluridisciplinaire afin de sécuriser les parcours patients au sein d’un établissement de santé ou dans le cadre de la relation Ville – Hôpital.
Ils assureront la formation des étudiants IPA comme tuteurs de stage, des soignants dans leur spécialité, ils participeront à l’analyse et à l’amélioration des pratiques professionnelles dans les services de soins.
Ils participeront aux projets de recherche médicale et paramédicale des patients qu’ils prendront en charge.

Dans quels domaines les infirmiers pourront-ils exercer en pratique avancée ?

Trois mentions existantes, une à venir :

⇒ Les Pathologies Chroniques Spécialisées (cf. arrêté 2018)
⇒ Dialyse/Transplantation
⇒ L’Oncologie et Oncohématologie
⇒ La Psychiatrie et la Santé mentale (les textes sont en cours de publication pour une rentrée possible en Octobre 2019).

Ils devront assumer de nombreuses responsabilités dans la gestion des parcours de soins et de santé des patients.

Quelle rémunération ?

A ce jour, la grille salariale pour les futurs IPA de la Fonction Publique Hospitalière (FPH) n’est toujours pas fixée !

⇒ La CGT œuvre pour que le diplôme d’IPA soit un diplôme d’Etat correspondant à un certificat d’aptitude d’enseignement supérieur identique sur l’ensemble du territoire. Il permet un exercice réglementé cadré par la loi.
⇒ La CGT a demandé qu’on lui fournisse les grilles indiciaires de ces nouvelles infirmières : plus d’études, plus de responsabilités = revalorisation salariale !
⇒ Une clarification de la notion de responsabilité hiérarchique de l’IPA est toujours en attente de précisions par rapport aux cadres de santé paramédicaux.
⇒ La CGT a proposé de mettre en place de véritables passerelles pour permettre aux IDE d’accéder à une incontestable formation médicale prenant en considération les acquis d’expériences.

Pour finir, la CGT exige un rattrapage salarial immédiat à hauteur de la qualification et de la responsabilité engagée.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *