La CGT vous dit la vérité sur l’age pivot !

L’AGE PIVOT, LEURRE DU RETRAIT !

Présenté comme un compromis par le premier ministre et salué comme une « victoire » par la CFDT, le retrait provisoire de l’âge pivot du texte de loi est une plaisanterie.

Pour plusieurs raisons. Il faut tout d’abord comprendre qu’il existe deux références d’âge au sein du projet gouvernemental : il y a deux « âges pivots » en somme !
Le premier, provisoirement retiré donc, devait permettre de réaliser 12 milliards d’euros d’économies et s’appliquer à celles et ceux nés entre le 1er janvier 1960 et le 31 décembre 1964. Il devait augmenter de 8 mois chaque année en moyenne, pour atteindre 64 ans en 2025.
Avec ce système, une décote est instaurée pour tout départ avant cet âge pivot, et ce même si la durée d’assurance requise est remplie. Une surcote est possible en cas de départ au-delà de cet âge, à la condition d’avoir au moins la durée d’assurance requise.
Le retrait provisoire de cet âge pivot est conditionné à la tenue d’une conférence de financement réunissant les partenaires sociaux, conférence qui doit se conclure en avril. Un calendrier opportun, fixé après les débats parlementaires et les élections municipales, pour tenter d’échapper à la pression de la rue…
Edouard Philippe l’a martelé, il faut trouver un financement sans augmenter le « coût du travail ».
Alors, quelles solutions ? En allongeant les durées de cotisations, en reportant l’âge légal…ou bien en réintroduisant l’âge pivot ! L’exécutif a même confirmé qu’il « prendra ses responsabilités » si aucun compromis n’est trouvé ! Voilà pour le premier âge pivot !

Le second qui concerne les générations nées après 1965 qui partiront à partir de 2027, n’est nullement remis en cause. Baptisé « âge d’équilibre » il figure quant à lui dans l’article 10 du texte de loi qui stipule qu’il « sera fixé par une délibération de la caisse nationale de retraite universelle en tenant compte des projections financières du système? A défaut, l’âge d’équilibre évoluera à raison des deux tiers des gains d’espérance de vie à la retraite constatés ». Selon l’étude d’impact de la réforme, l’âge d’équilibre, qui sera donc évolutif, serait de 65 ans pour la génération 1975…

Vous avez dit victoire ?

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *