Compte rendu du CTE du 19 décembre 2017

Evolution du contour des pôles H.U.
Deux changements :

– Pôle biologie-cancer séparé en pôle biologie et pôle cancer (hémato-onco-soins palliatifs).
– Pôle gérontologie clinique qui regroupe l’ensemble des services de prise en charge de la personne âgée (court séjour gériatrique, SSRG,EHPAD,USLD)
La direction souhaite mettre en adéquation l’organisation de la prise en charge de la personne âgée avec celles des établissements qui font partie du Groupement Hospitalier de Territoire.
Deux services vont également changer de pôle : la pharmacie sera rattachée au pôle biologie et l’HAD au pôle thorax-abdomen afin de consolider la prise en charge de l’insuffisance cardiaque et respiratoire.
La CGT n’a pas pris part au vote sur ce sujet n’ayant eu aucun document en amont de l’instance.

Plan de formation 2018
Au-delà de l’ensemble des formations présentées, une priorité sera donnée pour des parcours modulaires spécifiques aux secrétaires médicales, adjoints administratifs en reconversion et aux différents personnels d’encadrement.
Certains points d’amélioration ont d’ors et déjà été ciblés pour 2019 notamment la mise en place d’un « catalogue » des formations plus lisible et accessible à tous.
Vote : Pour à l’unanimité

GHT : avis relatif à l’organisation de la fonction achat
Le CHU est l’établissement support pour la mise en place de la politique d’achat et les passations de marchés pour les 18 membres du GHT. La convergence de l’ensemble des marchés devra être finalisée en 2020. 4 agents (1 ACH et 3 Adj. Adm.) vont être recrutés pour cette mission. Ils seront rattachés au CHU et mis à disposition pour le GHT.
La CGT opposée au GHT a mis en évidence plusieurs problématiques. Actuellement les marchés sont cadrés par des bornes hautes et des bornes basses tant en volume qu’en coût. Pour travailler au quotidien les agents en charge de la fonction achats ont besoin d’une lisibilité immédiate sur ce point. Comment avoir cette lisibilité globale sur 18 établissements dans le cadre de la convergence? Cela ressemble à un bateau bien difficile à manœuvrer. Quels moyens seront mis en œuvre pour répondre à ces enjeux ? La direction avance des solutions informatiques et mise sur le gain économique espéré par le GHT. La CGT insiste sur le fait que les agents en charge de la fonction achats ne doivent pas être monopolisés par la quantification de ces gains, travail trop chronophage qui se ferait au détriment du cœur de métier qui est la qualité des achats.
La CGT s’inquiète également du devenir des agents en charge de la fonction achats dans les établissements périphériques (Tulle, Brive, Guéret…) Elle dénonce la perte de connaissances et du sens du métier de ces professionnels. La direction précise que ces agents ont été approchés pour intégrer la nouvelle équipe constituée au CHU. Ils ont bien évidemment refusé de quitter leurs établissements d’origine pour venir travailler au CHU, ils seront réorientés vers d’autres tâches.
Cet exemple est caractéristique des effets néfastes du GHT avec les premières options de mobilité affichées.
Vote : Abstention CFDT, Contre CGT FO SUD

Réorganisation de l’IRM
La direction souhaite revoir l’organisation mise en place à l’IRM depuis 2015. Celle-ci résultait des propositions émises par les professionnels manipulateurs radio qui avaient insisté sur l’aspect sanitaire de la prise en charge pour les usagers avec, toujours 2 agents par IRM. Cette exigence, alors reconnue par la direction en 2015, a été bafouée à la seule fin de masquer l’insuffisance des ressources médicales, avec notamment, 3 postes de manipulateurs radio non remplacés. La diminution des créneaux horaires d’ouverture ne répond pas non plus à une offre de soins pertinente.
La CGT a dénoncé cette proposition d’organisation qui ne permet pas une prise en charge en toute sécurité.
Vote : Contre CGT SUD , Abstention FO CFDT

Pression de l’Ordre National Infirmier
La direction a réaffirmé sa position claire et neutre sur ce sujet. La non transmission du justificatif d’inscription à l’ordre ne bloque ni le recrutement ni la stagiairisation des IDE au CHU. De même, elle ne transmet aucune liste des professionnels concernés.
La CGT se félicite de cette position conforme à la réglementation. Elle rappelle qu’à ce jour, il n’est pas obligatoire de s’inscrire à l’ordre infirmier.

Résultat enquête QVT
Le taux de réponses au questionnaire est satisfaisant avec 55% de participation. Il reste maintenant à en faire l’analyse plus précise. Dès le mois de janvier, des groupes de travail constitués des personnels volontaires vont se mettre en place pour élaborer des actions concrètes et permettre l’orientation de la politique sociale :
– Accompagnement des projets personnalisés des agents
– Accompagnement des secondes parties de carrière et dynamique de formation
– Accompagnement de l’encadrement par le projet managérial
– Accompagnement aux changements ré organisationnels de l’établissement
La CGT portera avec ferveur la parole des salariés pour l’amélioration des conditions de travail.

Hôtel hospitalier
Le CHU, tout comme la polyclinique de Limoges, est autorisé à mettre en place « l’hôtel hospitalier » à tire expérimental au 1er janvier 2018. Le prestataire unique sera l’home du Buisson de part sa proximité géographique. Les usagers qui seront admis en chirurgie ambulatoire pourront être hébergés la veille et/ou le jour de l’acte chirurgical au Home du Buisson si ils résident à + de 50 Kms ou 1 heure de trajet et si ils ont donné leur consentement libre et éclairé. Le coût de 45€ comprend la nuitée, le repas du soir et le petit déjeuner. Il est fixé pour 3 ans en accord avec la mutualité française. La prise en charges se répartira :
→ 18€ par l’assurance maladie
→ 13,50€ par la mutualité
→ 13,50€ par le CHU !!! Un comble ! On ferme les lits et on impose à l’établissement de payer pour une prestation qu’il n’est plus en mesure de fournir.
La CGT s’est opposée à ce principe qui attaque un peu plus la notion de santé publique.

Points sur la gestion des contrats aidés
Depuis le 1er juillet, 31 situations ont été analysées : 11 agents ont été recrutés sur des postes d’ASH en CDD à temps complet.
Le CHU a obtenu de la DIRECCTE et de la Préfecture le renouvellement de 4 contrats aidés. Pour 2018, aucune certitude de renouvellement de contrat !
La CGT exige que ces agents qui remplissent des missions indispensables soient recrutés sur des postes pérennes.

Organisation du standard en 2018
Le choix qui sera fait début janvier quant à l’acquisition du nouveau standard numérique dictera les nouvelles organisations. La direction rencontrera les personnels du service fin janvier avec notamment le questionnement sur l’ouverture du standard la nuit.
La nouvelle organisation ne sera mise en place que sur le second semestre.
La CGT a alerté la direction sur le risque de voir la charge de travail se reporter sur les personnels soignant dans les services.

Organisation HDJ ONCO/UOTC
Depuis le 4 décembre 2017, l’HDJ ONCO/UOTC est répartie sur deux lieux distincts : 11 lits en oncologie (RDC) – 11 lits au niveau de l’UOTC (1er étage).
Cette augmentation de places (de 19 à 22) s’est accompagnée de la fermeture de 3 lits d’hospi conventionnelle.
La CGT a demandé la tenue en janvier d’une réunion de bilan de cette organisation qui pose déjà de graves difficultés et l’affectation d’1 poste ASH dédié à l’HDJ .

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *